Ottolenghi

Ottolenghi est une marque-concept à proprement parler. Healthy, veggie, girly et tout ce que vous voulez…

On ne peut pas vraiment appeler cela une chaîne, bien qu’ils aient 4 adresses dans Londres, car le positionnement est trop haut de gamme, et le mot chaîne toujours un peu connoté négativement bien sûr. Mais on ne peut pas appeler cela non plus un restaurant car il n’y a généralement qu’une seule grande table à partager (oui oui c’est un peu à la mode ici), et le reste est à déguster en take-away.

Alors disons que c’est une super adresse healthy pour les gourmands ! Avec ça tout le monde est d’accord.

Au comptoir, trônent des grandes salades végétariennes (aubergines grillées et baies , hummus, poischiche& taboulé, potiron maïs et feta, riz pilaf et cacahuète…) bref un régal. Le tout disposé dans de belles assiettes de couleurs, un délice visuel.

Capture d’écran 2013-11-16 à 10.30.21

Les portions sont copieuses et l’on peut choisir entre, une, deux ou trois salades ou même accompagner deux salades avec un plat principal (pour ceux qui ne sont pas végétariens jusqu’au bout). Entre le thon mi-cuit au sésame, le saumon grillé, le poulet ou les fallafels c’est également dur de faire un choix.

Capture d’écran 2013-11-16 à 10.30.34

Malheureusement il n’y a pas de photos, mais foncez vite voir la vitrine gargantuesque de douceurs ! c’est très beau et très bon. A tomber.

Idéal pour un dej girly-healthy, un goûter post shopping, ou une envie de gourmandise !

3 salads : 11£

2 salads and 1 main : 13£

Ottolenghi – Notting Hill :  63 Ledbury Road London W11 2AD –

                         Highbury&Islington : 287 Upper Street London N1 2TZ

                         Soho : 21-22 Warwick Street London W1B 5NE

                         Belgravia : 13 Motcomb Street London SW1X 8LB

Publicités

Le Valentin

Sous les verrières d’un des célèbres passages couverts Parisien, on fait du lèche-vitrine à l’abri des intempéries. Dans ce lieu hors du temps, on tombe sur un salon de thé au charme désuet. La vitrine du Valentin, où les pâtisseries haut de gamme sont exposées comme des petites oeuvres d’art, attire le regard des passants. On les dévore d’abord des yeux, avant de se décider à rentrer pour les engloutir. La salle basse n’est pas très grande et les tables sont installées à côté des vitrines, au milieu de toutes les tentations. Une seconde salle est aménagée à l’étage où tapisserie aux murs, tables en bois recouvertes des brûlures des théières et vue sur la verrière extérieure nous font voyager dans le temps.

IMG_1947

Partenaire de Valrhona, on peut goûter des créations chocolatées originales comme la tarte au chocolat blond (oui oui blond pas blanc) que j’ai choisi de tester. Ma découverte de ce chocolat d’un nouveau genre aux arômes de biscuit et de caramel est un peu entravée par la couche croustillante de praliné qui décore ma tarte et qui en couvre un peu le goût. On sent par contre toutes les saveurs du Jouffroy, un gâteau à la crème pâtissière et meringue à l’italienne, recouvert d’une couche de caramel et d’éclats de noisettes.

IMG_1946

Le large choix de délices sucrés peut mener la vie dure aux indécis, mais il faut se décider vite puisque la pâtisserie est souvent prise d’assaut aux alentours de 16h et la vitrine si alléchante se vide rapidement.

Amateurs de thé, la carte s’étale sur 3 pages et les arômes sont variés et parfois surprenants. Pour les moins téméraires le classique chocolat chaud (ou même viennois) clôturera cette escapade gourmande à la « Tour des Délices », nom d’origine de la boutique.

Pâtisserie entre 5€ et 6€

Boisson chaude entre 4€ et 6€

Le Valentin – 30-32 Passage Jouffroy – 75009 Paris

Merce and the Muse

Elle parle anglais et vous sert un goûter comme à la maison. La gérante de Merce and the Muse a transformé son petit coffee shop en un chez soi cosy que l’on a pas envie de quitter. Pas beaucoup de place, donc mieux vaut venir peu nombreux pour lire une des revues mises à disposition dans le petit coin aménagé pour déguster les douceurs de cette américaine débarquée à Paris. Carrot cake, sablés, cookies… tout est fait maison pour le plaisir de nos papilles. Mais le must pour moi reste le chocolat à la lavande: Crémeux et fait avec du vrai chocolat, il laisse un surprenant mais délicieux arrière goût en bouche. Ca nous change de la poudre Nesquick trop souvent utilisée dans les cafés de la capitale! Côté déco, un comptoir en bois tranche avec les briques blanches aux murs et nous transporte instantanément du côté de Brooklyn.

On y va à 2 ou 3 avec ses bonnes potes pour une pause gourmande où l’on ne se lasse pas d’écouter papoter les autres clients dans pleins de langues différentes.

Merce and the Muse – 1 bis rue Dupuis – 75003 PARIS